Fumée blanche : problème de turbo ?

La fumée anormale qui s’échappe de l’échappement de votre voiture peut être causée par certains défauts. Cela peut concerner le turbo, la vanne EGR, le filtre à particules ou l’huile moteur. Cependant, la fumée n’a pas toujours une couleur spécifique. Elle peut varier du blanc au bleu en passant par le noir. Le but de cet article est d’examiner la fumée blanche que votre voiture peut émettre et ce qu’elle peut vous apprendre sur l’état du véhicule. Plus important encore, on s’intéressera à un lien possible avec le turbo. 

La fumée blanche : un signal très inquiétant 

La fumée blache de turbo

La fumée blanche dégagée par une voiture peut être due à un système d’injection défectueux (pompe à injection, dysfonctionnement d’un ou plusieurs injecteurs). Elle peut également provenir d’une présence anormale d’huile ou de liquide de refroidissement là où il ne devrait pas y en avoir. Par exemple, la présence d’un joint de culasse défectueux peut entraîner une fuite de liquide de refroidissement dans un cylindre en raison d’une perte d’étanchéité. 

Le mélange « mayonnaise » de ce liquide et de l’huile moteur va alors avoir tendance à générer une fumée blanche. Il existe un seul cas où la fumée blanche est normale : lorsqu’un nuage blanc s’échappe à basse température, au démarrage du moteur, alors que le carburant n’est pas encore complètement brûlé. Si vous n’êtes pas dans ce cas, et que cette fumée blanche se dégage même à bonne température, attention ! 

Fumée blanche : quel rapport avec le turbo ? 

Une fumée blanche qui sort de l’échappement est un symptôme qu’il ne faut pas négliger. Il indique en effet un problème au niveau de votre moteur turbo. Il est donc nécessaire de procéder à un diagnostic de votre véhicule dans les plus brefs délais. 

La fumée blanche dont il s’agit se reconnaît à son épaisseur. La présence de fumée blanche due à la condensation provoquée par le démarrage du moteur par temps frais est normale. En temps normal, une telle fumée ne tarde pas à disparaître. En revanche, si la fumée épaisse persiste, il faut s’en inquiéter. Cette fumée est toujours due à la présence d’eau vaporisée par la chaleur, d’où sa couleur blanche. Le compresseur de votre turbo comprend un conduit circulaire et une turbine sur un axe. En cas de dysfonctionnement et au cours de votre trajet, ils peuvent être fragilisés. 

Le fait que les calculateurs des véhicules modernes signalent tout problème détecté du côté du turbo, et que votre véhicule passe en mode « dégradé » (performances moteur limitées, vitesse et régime limités, arrêt recommandé très rapidement pour le diagnostic), ne veut pas dire que la protection de votre moteur est assurée. Dans la pratique, votre véhicule peut très bien poursuivre sa route, mais sachez que cela comporte des risques. En particulier, si la turbine est fragilisée, cela peut conduire à une rupture de son axe, mais aussi à une dispersion des pales.

Ces éléments sont alors libres de passer dans l’admission et dans les cylindres. La panne de votre moteur est alors inévitable. Pour cette raison, le diagnostic de l’état de votre turbocompresseur est vivement recommandé dès que vous voyez apparaitre les premières fumées blanches. 

Quels sont les autres symptômes d’un moteur endommagé ? 

En cas de problème avec le turbocompresseur, les symptômes peuvent varier pour différentes raisons. 

Le sifflement à l’accélération 

Est-ce que vous entendez un sifflement lorsque vous accélérez ? Un bruit anormal, tel qu’un frottement de métal, qui se produit dans la plage de fonctionnement du turbo, par exemple à partir de 1500 tr/min, peut être le signe que votre turbo est endommagé. 

Une fuite d’huile 

Un autre symptôme est la fuite de l’huile moteur de votre voiture. Il ne s’agit pas d’un phénomène univoque, qui n’indique qu’un mauvais fonctionnement de la turbine. Si de l’huile est trouvée dans le système d’admission ou d’échappement, par exemple à un endroit tel qu’un tuyau d’intercooler, le système du turbocompresseur peut être endommagé. 

Une baisse de puissance 

L’apparition d’une baisse de puissance et la présence de fumée noire sortant de l’échappement sont les signes les plus courants d’un turbo endommagé. Il peut s’agir également de la conséquence d’un mauvais fonctionnement du système d’alimentation. Toutefois, la présence d’un bruit de fonctionnement du turbo ou d’une accélération franche peut signifier que la turbine est endommagée.